[codepeople-post-map]

 

Voila l’un des endroits magiques en Argentine que j’aurai pu louper … Mais heureusement, je prends quelques jours de « vacances » pendant mon  (énième) séjour à Buenos Aires.

Ca commence par une envie irrésistible de sortir de la ville, du bruit, de la grisaille qui prenait place, et de retrouver ses sensations fortes du voyage ! Tout le monde ici me dit : va à Cordoba ! Mais qu’est-ce qu’il y a là bas ? J’ai pas envie de me retrouver dans une autre ville, certes plus petite, mais ça restera une ville… Mais non ! Y’a des montagnes, des lacs, des rivières, des villages typiques etc … « Dale, vamos ! « 

 

Villa Carlos Paz

Villa Carlos Paz, c’est une station balnéaire bondée en été. Hors saison (avant fin décembre), la ville est relativement calme. Ca permet d’aller se balader tranquillement au bord des rivières et du lac San Roque. En été, celui-ci se transforme en aire de jeux nautiques (jet ski, wakeboard, kite surf …)

 

San Marcos Sierras

C’est le village hippie de la région et celui du miel aussi ! Situé à 150 km de la ville de Cordoba, il a même été élu « el pueblo mas lindo del mundo ». Alors un petit tour s’imposait. Au programme : balade sur le rio San Marcos (vous pouvez aussi et surtout aller au Rio Quilpo à 4 km du village, il paraît que c’est magnifique ! Par faute de temps, je n’ai pas pu y aller …) et petite visite au musée Hippie.

Les berges du rio San Marcos
Les berges du rio San Marcos

Le musée Hippie c’est avant tout Daniel « Peluca » Dominguez. Le fondateur de ce musée et celui qui va vous apprendre pendant 2 heures environ toute l’histoire de la communauté des « inadaptados ». Le musée est petit mais contient de nombreuses photos souvenirs, disques, affiches de concerts, de magazines spécialisés, de cadeaux donnés par les grands noms de cette communauté comme Yoko Ono (Sac en toile avec la photo de sa poitrine. Apparemment Daniel n’ose pas encore aller faire ses courses avec …). A la fin de la visite, Daniel vous invite à écrire un mot dans une bouteille en verre qu’il placera avec les autres pour créer un mur acoustique avec au milieu le signe de la paix.

 

 Capilla del Monte

Capilla del Monte… Comment dire ? C’est une petite ville particulière. Elle a été nommée « mecque de l’ésotérisme » en 1986, grâce à la supposée descente d’un ovni sur le mont El Pajarillo. Voila, ça met dans l’ambiance … On parle aussi d’une ville souterraine habitée par des extra-terrestres. Quand on se promène dans les rues qui mènent au Cerro Uritorco, on aperçoit de nombreuses pancartes à côté des maisons qui proposent toutes sortes de services : tirage de tarot, ésotérisme, yoga etc … C’est différent, mais intéressant !

La ville est animée, c’est le point de départ de nombreuses excursions notamment au Cerro Uritorco, à Los Terrones, les grottes d’Ongamira, et bien d’autres. Si le temps est avec vous, vous pouvez aller vous balader et vous baigner dans les « ollas » à partir du camping de La Toma. Ce sont des trous d’eau, des petites cascades superbes qui vous permettent de vous rafraîchir. Un petit clin d’oeil à l’hostel Hunab’Ku dans lequel je suis restée quelques jours et à Ale, le gérant (qui parle français et qui performe en rap sous le nom de Erks Orion).

 

En me baladant dans Capilla del Monte, j’entends du bruit, des drums … je m’approche et j’assiste à un cours de danse africaine/hippie. Un joli moment  de musique et de danse.

P1000453

 

 

 

 

pinterest

1 COMMENT

LEAVE A REPLY